racines-1.jpg
 

CATHERINE BERNIER

Sainte-Flavie, porte de la Gaspésie


 
racines_catherinebernier-01.jpg
 
racines_catherinebernier-02.jpg
 
racines_catherinebernier-03.jpg
 
racines_catherinebernier-04.jpg
 

C’est ici où j’ai grandi, à Sainte-Flavie porte de la Gaspésie. Mes parents habitent la toute première maison de la route touristique gaspésienne pour être plus précise. À cette hauteur, le fleuve Saint-Laurent s’ouvre tellement qu’on ne voit plus la côte nord, sauf les jours où le ciel s’expose d’un bleu qui ne laisse aucune place aux nuages. Chaque jour, je me suis humectée de ses perles d’iodes, chaque soir, j'absorbais toutes les couleurs de son soleil couchant. On peut dire que j’avais de la chance, mais ça je ne le savais pas encore, j’étais trop occupée à vouloir grandir vite. Jusqu’au jour où je suis partie apprendre des bouts de vie en ville, là où le fleuve est beaucoup plus étroit. Il a fallu que je parte loin, que je visite même l’Indonésie, l’Asie ou l’Amérique latine avant de comprendre la chance que j’avais de m’être enracinée dans un endroit aussi apaisant que Sainte-Flavie. Aujourd’hui, je reviens grandie d’avoir compris toute la beauté des spectacles les plus simples. Je comprends mieux ma mère qui se presse de revenir à la maison pour étendre son linge à l’air frais et mon père qui ne part jamais bien longtemps pour nourrir ses chevaux adéquatement. Au fond, ils se donnent une bonne raison de revenir aux sources et d’apprécier chaque besogne comme un cadeau de leur existence. Le fleuve a dessiné leur vie, comme il a dessiné la mienne. Parfois, le fleuve me manque tellement, que j’ai soif d’océans. Cette année, mon copain et moi avons réalisé un rêve, nous aurons un pied à terre en Nouvelle-Écosse, près d’une vague entourée de mûriers et d’épinettes qui a le pouvoir de nous rappeler l’importance de se laisser façonner par ces joyaux naturels. Avec le temps, nous devrions finir par nous adoucir et enfin, vivre en suivant le rythme des marées.

Catherine Bernier

 
racines_catherinebernier-05.jpg
 
racines_catherinebernier-06.jpg
 
racines_catherinebernier-07.jpg
 
racines_catherinebernier-08.jpg
 
 Jardin extramuros de Deborah Nagan.

Jardin extramuros de Deborah Nagan.

 
racines_catherinebernier-010.jpg
 
racines_catherinebernier-011.jpg
 
racines_catherinebernier-012.jpg
 
racines_catherinebernier-013.jpg
 
racines_catherinebernier-014.jpg
 
racines_catherinebernier-015.jpg
 
racines_catherinebernier-016.jpg
 
racines_catherinebernier-017.jpg
 
racines_catherinebernier-018.jpg
 
racines_catherinebernier-019.jpg
 
racines_catherinebernier-020.jpg